Archives du mot-clé mp3 du mois

Les mp3 d’avril 2015

Chaque mois, quelques morceaux à découvrir.

Bruce Lash – Psycho Killer

Bruce Lash fait des disques de reprise en version bossa nova lente. Il reprend principalement des tubes rock, Nirvana, Violent, Femmes, The Doors, etc. Plutôt cool. Cette reprise des Talking Heads est sorti en 2004 sur l’album « Prozak for Lovers II ».

Sharon Jones and the Dap-Kings – This Land Is Your Land

Reprise soul en 2005, sur l’album « Naturally », du classique folk de Woody Guthrie de 1940. Extraordinaire.

Fred Neil – Everybody’s Talkin’

Ce morceau de Fred Niel écrit en 1966 et paru sur l’album « Fred Niel » n’aura eu du succès que 3 ans plus tard avec la version de Harry Nilsson. Niel est un chanteur-compositeur talentueux qui mérite d’être plus connu.

The Secret Sisters – Iuka

Un groupe de 2 jeunes américaines, formé en 2009, qui font de la country. Ce morceau est sur leur 2ème album, « Put Your Needle Down », sorti en 2014.

 

Noel Harrison – The Windmills Of Your Mind

Ce morceau de 1968, composée par le français Michel Legrand sous le nom de « Les moulins de mon coeur » a reçu l’oscar de la meilleur musique pour le film « L’affaire Thomas Crown ». Dommage qu’il ne dure que 2 minutes.

Pulp – The Fear

Pulp a fait des excellents disques dans les 90’s. Le premier morceau de « This is Hardcore » sorti en 1998 donne le ton.

 

Les mp3 de mars 2015

Chaque mois, quelques morceaux à découvrir.

Judy Collins – Send In The Clowns

Sorti en 1975 sur l’album « Judith ». Judy Collins, une activiste hippie, a fait beaucoup de jolies reprises, et ce morceau est une chanson de Stephen Sondheim pour le Musical « A little Night Music », une adaptation du file de Bergman « Smiles Of A Summer NIght ».

David Axelrod – Holy Thursday

Sur l’album « Song Of Innocence », 1968, un abum jazz-funk-groove encore très moderne aujourd’hui.

Kenny Ball and his Jazzmen- Midnight In Moscow

Ce morceau est une reprise d’une chanson russe de 1955 « Moscow Nights », ou  « Leningradskie Vechera » (« Leningrad Nights »). Kenny Ball, trompettiste et chanteur anglais, en a fait une tube avec sa version très jazz et easy-listening en 1961.

Elvis Perkins In Dearland – I’ll Be Arriving

Elvis Perkins est le fils de l’acteur qui a joué Norman Bates dans Psycho. Il a fait plusieurs albums solo dans le style folk tout seul avec sa guitare, et un album avec un groupe en 2009, sous le nom  « Elvis Perkins In Dearland ». C’est à mon avis son meilleur album, avec des cuivres, des choeurs, des claviers etc.

Ce morceau n’est pas vraiment représentatif du reste de l’album, pour avoir une autre vision, écouter Doomsday:

 

 

Les mp3 de février 2015

Chaque mois, quelques morceaux à découvrir.

Ce mois-ci, 3 morceaux de singers-songwriters américains des 60’s.

Bobby Darin – Simple Song Of Freedom

Encore un excellent morceau trouvé dans la compilation « The Complete Motown Singles ». Bobby Darin, musicien acteur chanteur compositeur américain, a écrit ce morceau pour Tim Hardin en 1969. Mais la version qu’il a fait pour lui-même en 1971, épurée, est encore meilleure. Une de mes chansons préférées toutes catégories confondues.

Tim Hardin – How Can We Hang On To A Dream

Ce morceau est sur le premier album de TIm « Tim Hardin 1 », en 1966. Hardin, toxicomane, compositeur et musicien américain, est mort d’une overdose d’héroine en 1980. Il a laissé plusieurs splendides morceaux, dont celui-ci.

Nick Drake – River Man

Nick Drake, chanteur-compositeur anglais , est mort à 26 ans (!) d’une overdose d’anti-dépresseurs, mais en si peu de temps il a laissé quelques magnifiques morceaux, dont celui-ci, à 5 temps, qui même s’il n’est pas le plus connu fait partie de mes préférés. Paru en 1969 sur son premier ablum « Five Leaves Left ».

 

Les mp3 de janvier 2015

Chaque mois, quelques morceaux à découvrir.

Jon Lucien – Adoration

Paru sur l’album « Mind’s Eye » (RCA 1974). Jon Lucien vient des îles vierges, aux caraïbes. Ses titres sont très soul et groove.

 

Howard Crockett – The Big Wheel

Octobre 1963

J’ai trouvé ce morceau dans la compilation « The Complete Motown Singles ». Sur les 1800 morceaux, il y en a quelques uns qui sortent du lot, dont celui-ci, qui, je ne sais pas pourquoi, la trompette, les chœurs à la fin,me parle.

 

José Feliciano – La Copa Rota

1966

Je suis fan de José Feliciano depuis longtemps. Ce chanteur aveugle américain, né à Porto Rico, a fait de superbes reprises flamenco/boléro/jazz de classiques du rock des 60’s et 70’s. Il a aussi composé de magnifiques morceaux, comme La Copa Rota,  l’histoire d’un mec qui se retrouve seul dans un bar, qui boit pour oublier et qui se blesse la bouche avec son verre de vin. Le vin se mélange au sang, et c’est tant mieux si ses lèvres sont blessées, ça efface le goût amer du baiser de la fille qui est partie. Magnifique.