Archives du mot-clé country

Truck-driving country

18 wheelers, CB, routes, drogues, bières, filles, fuel et country !1752161

Le truck-driving country est un sous-genre de la country où des hommes chantent des histoires d’hommes dans des camions. En fait, ils ne chantent pas vraiment, ils racontent des histoires, des légendes du bord de la route, un peu comme dans une CB. Rythme rapide, banjo, fiddle, rien de mieux!

 Top 5

1. C.W. McCall

C’est avec C.W. McCall que m’est venu il y a quelques années l’obsession de creuser dans le truck driving country.

Convoy (1975)

Round The World With The Rubber Duck (1976)

Et encore

C.W. McCall était un spécialiste du genre. Essayer aussi Four Wheel Drive (1975) ou Classified (1975).

2. Dave Dudley

Dave Dudley, avec sa voix de baryton,  a fait des truck-driving songs sa spécialité. C’est même un précurseur. Le genre est devenu connu grâce à son tube de 1963 :

Six Days On The Road (1963)

Two Six Packs Away (1965), qui parle de solitude, heureusement que sa femme  l’attend « juste two six packs away »,

Truck drivin’ son of a gun (1965), à propos de la vie sur les routes et les filles croisées le long du chemin :

Il en a plein d’autres, si tu veux creuser un peu.

3. Red Sovine

J’adore comment Red Sovine raconte des histoires. Un peu avec la voix de ton grand-père, et comme s’il les a vécues. Il s’est également embarqué dans la niche des truck driving songs dans les années 60.

Phantom 309 (1967) est l’histoire de auto-stoppeur qui se fait prendre par le « ghost driver », le camion fantôme, variante camionneur de la légende urbaine du phantom hitchiker.

Giddy Up-Go (1965). La rencontre entre un père et un fils camionneur sur une aire d’autoroute.

Teddy Bear (1976), un morceau triste, sur la solidarité des truckers.

Red Sovine a également repris Truck Drivin’ Son Of A Gun de Dudley.

Sovine en a plein d’autres, à écouter donc, le soir avant de s’endormir.

 4. Hank Snow

Hank Snow  était un chanteur canadien de country traditionnelle. Il a repris I’ve Been Everywhere en 1963., il y remplacé les lieux australiens de la version originale de Geoff Mack par des lieux d’Amérique du nord.

5. Kris Kristofferson

Me And Bobby Mcgee (1971). Pas tout à fait dans le style, mais j’adore ce morceau, l’histoire d’un voyage avec Bobby le camionneur.

 6. Del Reeves

Girl On The Billboard (1965), l’histoire du camionneur amoureux de la fille sur son poster.

7. Bobby Bare

500 Miles Away From Home (1963). L’original est d’on ne sait pas trop qui, ce morceau a été repris par Elvis, Nick Cave et tout le monde. Pas vraiment truck, mais ça parle aux drivers.

Plus de truck driving

Red Simpson, I’m A Truck (1971) , Roll Truck Roll (1966), et tout une carrière de truck songs, y copmpris des chansons de Noël (oui, vraiment… « Santa’s coming in a big ol’ truck », « Trucking trees for Christmas », etc.)

Dick Curless, avec plusieurs titres, dont A Tombstone Every Mile (1965)

Claude GrayHow Fast Them Trucks Can Go (1966)

Del ReevesLooking At The World Through A Windshield (1967)

Stompin’ Tom ConnorsBud The Spud (1969)

A savoir que ça a continué dans la soupe country des 80-90. Mais c’est moins bien. Citons quand même Alabama avec plusieurs morceaux (ex : « Roll On (Eighteen Wheeler) » en 1984 et David Allan Coe – « How Fast Them Trucks Can Go » en 1997.

Coal-mining country ?

Ça n’a rien à voir, mais j’adore cette chanson de Tennessee Ernie Ford, et le style est le même. Sixteen Tons (1955) parle de mine de charbon. C’est une reprise d’une chanson de 1946 de Merle Travis.

Southern gothic music

Photo de Walker Evans

Photo de Walker Evans

C’est quoi le Southern Gothic?

D’abord, c’est un genre littéraire américain qui raconte des histoires qui ont lieu dans le sud des Etats-Unis. Je simplifie, mais j’y connais rien, heureusement il y a wikipedia.

En musique, le Southern Gothic, ou Gothic Americana, ou Death Country, ou Gothic Country ou tout ce à quoi tu penses, c’est une musique qui mélange le rock alternatif et la country. C’est aussi des chansons qui parlent de sujets traités dans les romans southern gothic, donc des chansons narratives avec des histoires un peu sombres.

Ce qui est intéressant, c’est que beaucoup de chansons labélisée « Southern Gothic » sont de la balle. Donc ma définition c’est:

Des morceaux et des groupes américains country/rock un peu sombres qui sont de la balle.

A noter que dans cette catégorie tombe plusieurs murder ballads (Bobbie Gentry, Johnny Cash, Violent Femmes, The Raconteurs, etc.), mais comme j’ai déjà fait un top, je les remets pas ici.

Mon top 10

1.  Black soul Choir, de 16 Horsepower

sur l’album Sackcloth ‘n’ Ashes, 1995

En fait, tout ce que fait 16 Horsepower est considéré comme du Southern Gothic, et tout est de la balle, surtout l’album Sackcloth ‘n’ Ashes. J’aurais aussi pu mettre en top 1 le morceau Haw . Au passage, écouter aussi, la reprise de Sinnerman, qui vaut  le détour.

2. Weightless Again, de The Handsome Family

sur l’album Through The Trees, 1997

The Handsome Family est aussi considéré comme un groupe de Southern Gothic. Tout est plutôt bon, et j’adore leur reprise de Famous Blue Raincoat.

3.  My Darling Sambo, de Jay Munly

sur l’album Jimmy Carter Syndrome, 2002.

Un canadien bien taré. Pour plus d’apocalyptic folk, écouter également Amen Corner  et en fait tout l’album Munly & The Lee Lewis Harlots

4. Esqueletos, de Tarantella

Sur l’album Esqueletos, 2005

Un groupe southern gothic américain qui mélange country, tarentelle et tango dans un style très western, et qui chante en anglais, italien, espagnol… du très bon!

j’aurais aussi pu mettre A Chi Sa Dove Sara ou Dark Horse ou tout l’album Esqueletos en fait.

5. Broken Throat Blues, de Antic Clay

sur l’album  Hilarious Dead Blues, 2007.

Un mec qui n’a fait qu’un album sous ce nom, mais qu’est-ce qu’il est bien!

6. Dirty Blue, de Woven Hand

sur l’album Mosaic, 2006

Le second groupe du chanteur de 16 Horsepower, très bon également.

7. Anhelo, de Sons of Perdition

sur l’album The Kingdom is on Fire, 2007.

Ecouter aussi Blood In The Valley.

8. Old Devils, de William Elliott Whitmore

sur l’album Animals In The Dark , 2009

9. Lungs, de Townes Van Zandt

Sur l’album Townes Van Zandt, 1969.

Peut-être pas tant gothique, mais du sud et quand même un peu dark-country.

10. The Dustlands, de The Walkabouts

Sur l’album Travels In The Dustlands, 2011.

 

Mention honorable pour:

Phantoms Of The Night, de The Coffinshakers, sur l’album « The Coffinshakers » , 2007 (un album de Horror Country!)

That Girl From Brownsville Texas de Jim White, sur l’album « Drill A Hole In That Substrate And Tell Me What You See », 2004

If They Cheered de Lilium, sur l’album « Short Stories », 2003

Comin’ Home de Murder By Death, sur l’album « Red of Tooth and Claw », 2008

 

Photo par Clarence John Laughlin, un photographe southern gothic.

Photo par Clarence John Laughlin, un photographe southern gothic.