Truck-driving country

18 wheelers, CB, routes, drogues, bières, filles, fuel et country !1752161

Le truck-driving country est un sous-genre de la country où des hommes chantent des histoires d’hommes dans des camions. En fait, ils ne chantent pas vraiment, ils racontent des histoires, des légendes du bord de la route, un peu comme dans une CB. Rythme rapide, banjo, fiddle, rien de mieux!

 Top 5

1. C.W. McCall

C’est avec C.W. McCall que m’est venu il y a quelques années l’obsession de creuser dans le truck driving country.

Convoy (1975)

Round The World With The Rubber Duck (1976)

Et encore

C.W. McCall était un spécialiste du genre. Essayer aussi Four Wheel Drive (1975) ou Classified (1975).

2. Dave Dudley

Dave Dudley, avec sa voix de baryton,  a fait des truck-driving songs sa spécialité. C’est même un précurseur. Le genre est devenu connu grâce à son tube de 1963 :

Six Days On The Road (1963)

Two Six Packs Away (1965), qui parle de solitude, heureusement que sa femme  l’attend « juste two six packs away »,

Truck drivin’ son of a gun (1965), à propos de la vie sur les routes et les filles croisées le long du chemin :

Il en a plein d’autres, si tu veux creuser un peu.

3. Red Sovine

J’adore comment Red Sovine raconte des histoires. Un peu avec la voix de ton grand-père, et comme s’il les a vécues. Il s’est également embarqué dans la niche des truck driving songs dans les années 60.

Phantom 309 (1967) est l’histoire de auto-stoppeur qui se fait prendre par le « ghost driver », le camion fantôme, variante camionneur de la légende urbaine du phantom hitchiker.

Giddy Up-Go (1965). La rencontre entre un père et un fils camionneur sur une aire d’autoroute.

Teddy Bear (1976), un morceau triste, sur la solidarité des truckers.

Red Sovine a également repris Truck Drivin’ Son Of A Gun de Dudley.

Sovine en a plein d’autres, à écouter donc, le soir avant de s’endormir.

 4. Hank Snow

Hank Snow  était un chanteur canadien de country traditionnelle. Il a repris I’ve Been Everywhere en 1963., il y remplacé les lieux australiens de la version originale de Geoff Mack par des lieux d’Amérique du nord.

5. Kris Kristofferson

Me And Bobby Mcgee (1971). Pas tout à fait dans le style, mais j’adore ce morceau, l’histoire d’un voyage avec Bobby le camionneur.

 6. Del Reeves

Girl On The Billboard (1965), l’histoire du camionneur amoureux de la fille sur son poster.

7. Bobby Bare

500 Miles Away From Home (1963). L’original est d’on ne sait pas trop qui, ce morceau a été repris par Elvis, Nick Cave et tout le monde. Pas vraiment truck, mais ça parle aux drivers.

Plus de truck driving

Red Simpson, I’m A Truck (1971) , Roll Truck Roll (1966), et tout une carrière de truck songs, y copmpris des chansons de Noël (oui, vraiment… « Santa’s coming in a big ol’ truck », « Trucking trees for Christmas », etc.)

Dick Curless, avec plusieurs titres, dont A Tombstone Every Mile (1965)

Claude GrayHow Fast Them Trucks Can Go (1966)

Del ReevesLooking At The World Through A Windshield (1967)

Stompin’ Tom ConnorsBud The Spud (1969)

A savoir que ça a continué dans la soupe country des 80-90. Mais c’est moins bien. Citons quand même Alabama avec plusieurs morceaux (ex : « Roll On (Eighteen Wheeler) » en 1984 et David Allan Coe – « How Fast Them Trucks Can Go » en 1997.

Coal-mining country ?

Ça n’a rien à voir, mais j’adore cette chanson de Tennessee Ernie Ford, et le style est le même. Sixteen Tons (1955) parle de mine de charbon. C’est une reprise d’une chanson de 1946 de Merle Travis.